Psychologie du tennis: l’utiliser pour devenir meilleur

psychologie tennis

Publié le 4 septembre 2020

Si vous êtes joueur de tennis je suis sûr que vous avez conscience de l’importance de la psychologie au tennis 🎾

La psychologie du tennis s’inscrit dans le champ plus large de la psychologie du sport. Elle vous permettra notamment d’apprendre à jouer relâché, à ne plus faire de double fautes, à jouer à votre vrai niveau en match et à ne pas craquer ou abandonner le match mentalement.

C’est vraiment rageant de savoir qu’on a du potentiel mais qu’on en utilise seulement 50% lors de nos matchs tout ça par ce qu’on se met la pression.

Heureusement cet article est là pour vous éclairer et vous donner des premières pistes d’améliorations.

Si vous souhaitez comprendre la psychologie du tennis et vous préparer mentalement avant vos matchs, vous êtes au bon endroit. A la fin de cet article je vous offre un audio à écouter pour vous préparer mentalement avant vos matchs 🧠

Parmis la multitude de sports qui existe, effectivement il est possible qui puisse le plus facilement mettre nos nerfs à rude épreuve.

Dans ma vie, j’ai fait du tennis de table (assez similaire donc), j’étais jeune et effectivement j’en ai laissé des larmes à la table…

Mais heureusement aujourd’hui tout ça a bien changé grâce à mon travail d’introspection et de préparation mentale, je parviens beaucoup mieux à maitriser mes émotions. Et puis j’ai tout simplement grandit.

Malgré que le tennis de table soit rude, je pense que le tennis l’est encore plus ! Et ce n’est pas pour rien si on voit tant de tennismans (même de haut-niveau !) jetter ou casser des raquettes de la sorte. Connaissez-vous Marat Safin ? Le joueur qui a cassé 1055 raquettes pendant sa carrière. 

psychologie tennis

Un sport individuel

Que l’on gagne, que l’on perde, que l’on joue bien ou mal, nous sommes le seul responsable de nos actions et de ce qui se passe sur le terrain. La seule personne à qui on peut en vouloir c’est nous-même.

« On a perdu le match mais au moins moi j’ai bien joué » ça n’existe pas quand vous êtes seul.

Ainsi les joueurs de tennis peuvent tomber beaucoup plus facilement dans le : « J’ai perdu contre un joueur moins bien classé, j’ai mal joué, je suis vraiment nul »

Et il n’y a aucun coéquipier pour avoir un soutien moral, seulement l’entraineur si vous avez une bonne relation.

Le match est un combat mental

Deux tennismans qui se combattent, sans ne jamais se toucher.

Au tennis pas de chrono, le match peut durer 1 heure, comme il peut en durer 5 ! 

Et pendant tout ce temps, vous réfléchissez. Seulement, il est facile de ne pas fixer son attention sur les bonnes choses et de repenser à ce coup que vous avez raté plutôt que d’essayer de trouver quel est le point faible de votre adversaire.

Souvent, on le voit, le match se passe par phase, un joueur prend l’ascendant, l’autre revient, mais le premier surenchérit etc…

C’est dû en grande partie à ce facteur psychologique :

  • Celui qui mène sait qu’il peut lâcher un peu de lest
  • Celui qui est derrière donne tout pour revenir au score (sauf s’il juge l’écart trop grand et qu’il abandonne mentalement)

Souvent le tennis est comparé à un sport de combat par les joueurs, mais le combat est bien plus mental que physique 🥊

Dorian Martinez, psychologue du sport: « Le tennis est un sport de combat sans contact »

Le tennis entraîne une grande fatigue physique qui fait perdre leur lucidité aux joueurs. C’est selon moi ce qui fait la grande différence entre le tennis et le tennis de table (sur le plan de la difficulté mentale).

On peut aussi par exemple parler de cette petite règle fourbe de la double faute.

Cool vous avez 2 essais pour faire votre service !

Mais si vous ratez le premier vous avez la pression et une petite voix qui vous dit « ne rate pas sinon tu perds le point », malgré tout vous ne voulez pas faire un service qui soit trop simple à renvoyer.

Et si par malheur vous ratez à nouveau votre service vous concédez un point pour double faute et vous pouvez vous sentir vraiment nul de rater 2 services de suite. Alors qu’entre nous on sait que ça arrive à tout le monde.

Je pourrais facilement continuer sur les raisons pour lesquelles le tennis est le sport le plus dur psychologiquement. Mais cela fera peut-être l’objet d’un prochain article. Pour l’heure voyons plutôt comment vous pouvez développer l’aspect mental de votre jeu en tant que tennisman.

Quel tennisman êtes-vous ?

Le tennis est peut-être également le sport où la connaissance de son profil de sportif est le plus important.

Un joueur qui se connait parfaitement est un joueur qui pourra s’adapter à toutes les situations. Il sait ce qu’il doit faire contre tel ou tel type d’adversaire, et il sait aussi ce qu’il ne doit pas faire.

Exemple : Jordan sait qu’il est très bon sur jeu long, il cherche toujours au maximum à jouer sur jeu long, il n’essaie pas de mettre des effets inutiles dans la balle, il sait que ce n’est pas son point fort, il cherche à jouer long. Avec le temps il a appris à imposer son jeu et à ne pas laisser ses adversaires jouer court inlassablement.

En tant que joueur de tennis si vous voulez imposer votre jeu vous devez jouer au maximum sur vos points forts et empêcher l’adversaire de jouer sur vos point faibles.

De même, à l’entrainement, travaillez surtout vos points forts plutôt que d’essayer de devenir moyen partout.

 Certes il faut un certain équilibre mais à mon sens un nombre incalculable de joueurs ont un talent naturel dans une certaine partie du jeu et gâchent ce talent en le laissant à l’abandon pour travailler sur leurs points faibles.

Il vaut mieux être excellent dans un seul domaine que moyen partout.

En identifiant leur point fort, en l’entrainant et en jouant au maximum dessus, de nombreux joueurs amélioreraient leur tennis et pourraient monter au classement.

Vous allez devoir vous créer une rélle identité tennistique, répondez aux questions suivante de manière sérieuse et approfondie.

Prenez réellement le temps de répondre à ces questions et de mettre ces réponses sur papier, c’est l’une des clés de la psychologie du tennis.

Votre profil tennistique :

-Quels sont vos points forts ?

-Quels sont vos points faibles ?

-Quels sont vos qualités de tennisman ?

Exemple : Je suis déterminé, je donne tout sur le court. Je suis endurant et je ne m’épuise jamais. Mon revers est capable de surprendre beaucoup de joueurs.

-Quels sont vos défauts de tennisman ?

Exemple : Je suis têtu et j’ai tendance à m’enfoncer dans des stratégies qui ne marchent pas. J’ai du mal à analyser les points faibles de l’adversaire.

Si vous souhaitez approfondir beaucoup plus que ça l’introspection du joueur de tennis que vous êtes je vous conseil de lire et d’appliquer les conseils et exercices de ce livre . Croyez-moi c’est un travail qui peut vraiment améliorer votre niveau, la psychologie du tennis ça marche.

Adopter un discours interne positif grâce à la psychologie du tennis

Le discours interne c’est la manière que vous avez de vous parler à vous-même, ce sont toutes ces pensées que vous avez à propos de vous-même.

Est- ce que vous vous parlez plutôt positivement ou plutôt négativement ?

Etes-vous plutôt radio bobo ou plutôt radio let’s go ?

Votre confiance en vous et votre manière de vous percevoir sur le moment influe la manière dont vous vous déplacez et l’énergie que vous mettez dans votre jeu.

Vous vous en doutez bien, un joueur qui ne cesse de se répéter « il est plus fort que moi, il est trop fort » ou « punaise je suis trop nul aujourd’hui » aura peu de chance de bien jouer.

Au contraire un joueur qui se répète « allez j’y vais, let’s go » ou « aujourd’hui je défonce tout » aura bien plus de chance de performer 🔥

Alors imaginez si à niveau égal l’un affronte l’autre je pense que vous serrez d’accord avec moi pour dire que celui qui a le discours interne positif remportera le match.

Pour adopter un discours interne positif vous pouvez utiliser 3 méthodes:

Oui oui vous pouvez devenir une personne plus optimiste, l’optimisme ça se travaille !

Comment devenir plus optimiste ?

Pour devenir plus optimiste il existe un exercice simple et logique qui fonctionne.

C’est de pratiquer chaque jour le journaling de 3 choses positives qui se sont déroulées dans la journée. Ça veut dire quoi ?

Ça veut dire que si vous voulez devenir une personne plus positive, chaque soir vous devez trouver 3 choses positives qui se sont déroulées dans la journée et les noter dans un journal.  Et oui, vous devez le faire même si vous avez passé une journée horrible.

Ensuite vous pourrez le constater, vous penserez réellement plus positivement et même en match 😉

Vous aurez l’habitude de voir le verre à moitié vide plus qu’à moitié plein. En match vous vous surprendrez peut-être à rester positif et à garder confiance en vous, même si vous enchainez les double fautes ou que vous êtes mené 2 set à 0.

Je vous l’ai déjà dit sur ce blog, j’ai fait des tonnes et des tonnes d’exercices de préparation mentale.

Alors non je ne peux pas vous prouver que j’ai médité des heures durant. Je ne peux pas non plus vous montrer les heures d’imagerie mentale que j’ai faites.

Mais je peux vous montrer mon journal de gratitude. Mon journal dans lequel chaque jour je dis merci pour  5 choses positives qui me sont arrivées. Oui j’ai choisi d’en faire 5 et pas 3, pourquoi ? pour devenir encore plus optimiste.

psychologie tennis

Et je peux vous le dire, après avoir fait ça ne serait-ce qu’un mois, j’ai vu une réelle différence.

Pourtant je n’étais pas le joueur négatif qui râle sans arrêt et qui ne croit pas en lui. Mais après ça le ciel pouvait me tomber sur la tête que je croyais toujours en ma capacité à remonter la pente (et avec le sourire).

Alors heureusement vous n’arrivez peut-être pas à lire mes pattes de mouche et ces écrits restent privés, mais voici ce à quoi ce que j’écrivais pouvait ressembler :

-Merci pour le beau soleil d’aujourd’hui ☀️

-Merci pour le bon entrainement que j’ai fait 🏀

-Merci pour tout le travail accomplit aujourd’hui ✒️

– Merci pour la chaleur du feu de cheminée 🔥

-Merci pour la méditation que je me suis accordée 🧘

Vous voyez que même si je passais une journée banale je devais m’efforcer de trouver des éléments positifs qui m’étaient arrivés.

Ensuite ça devient un réflexe et vous devenez naturellement une personne plus optimiste 😄

Jouez votre jeu le plus pur

Je suis sûr que ça vous est déjà arrivé…

Vous jouez une balle de break, vous savez que cette balle est importante, vous êtes un peu crispé.

Etonnamment vous jouez cette balle moins bien que les autres et vous perdez le point. Peut-être même qu’il vous arrive fréquemment de ne pas réussir à conclure vos balles de break.

C’est normal, vous vous êtes mis la pression tout seul, vous avez imaginé le pire arrivé et c’est arrivé.

Tout d’abord sachez que c’est totalement humain.

Au tennis les chiffres sont quelque chose qu’il faut oublier. Ils ne feront que vous éloigner de votre vrai jeu, votre jeu à vous.

Si au contraire vous jouez chacune des balles sans même connaitre le score votre jeu sera vrai et pur. Je pense que vous n’avez pas besoin de connaitre le score pour effectuer un service.

Pour autant je ne vous conseille pas de ne jamais regarder le score.

Mais avant de servir une balle de break, prenez une profonde respiration et surtout au lieu de vous imaginer perdre le point visualisez comment vous allez faire pour le gagner 👁‍🗨

Cela dit peut-être que vous ne savez pas encore comment bien visualiser.

Visualiser, une clé de la psychologie au tennis

La visualisation ou imagerie mentale consiste à s’imaginer, se voir mentalement en train de réaliser une action, un geste.

Il faut fermer les yeux et se voir le plus précisément possible en train de réaliser l’action en question.

La psychologie du tennis l’a déjà prouvé à maintes reprises, la visualisation permet d’améliorer ses performances tennistiques. De nombreux joueurs de tennis ont déjà fait appel à un préparateur mental pour visualiser mais également pour bien plus que ça.

psychologie tennis

L’idéal est également de faire appel à un maximum de nos 5 sens lors de la visualisation. Il faut que vous vous sentiez réellement immergé dans la scène, sentez l’odeur de la terre battue, entendez le bruit du public, ressentez le contact entre votre main et la raquette…

Oui au début ce n’est pas évident, mais avec un peu de pratique vous parviendrez à voir des scènes beaucoup plus nettement. D’ailleurs dans cette formation je vous apprends comment développer votre capacité de visualisation.

Si vous n’avez encore jamais fait de visualisation (et même si vous en avez déjà fait), je vous propose de commencer simplement avec un audio de visualisation que j’ai créé pour vous. Vous n’avez qu’à écouter l’audio et suivre mes instructions pour visualiser.

Vous pouvez recevoir cet audio immédiatement et gratuitement sur cette page, écrivez-y votre adresse mail pour que je vous envoie l’audio par mail.

C’est un audio que j’ai conçu pour écouter avant chacun de vos matchs. Grâce à lui vous pourrez rentrer sur le terrain en pleine confiance, prêt à jouer à votre vrai niveau.

Ou alors si vous êtes souvent stressé avant vos matchs de tennis vous pouvez télécharger mon guide « Les 3 secrets pour ne plus jamais stresser en match » en rentrant votre adresse mail ci-dessous.

Rédigé par Marc - SportMental

J'aide les sportifs qui veulent progresser à bâtir un mental d'acier par le développement de leurs habiletés mentales. Actuellement, je dois sûrement être en train d'écrire un article, de méditer ou de perfectionner mon basket.

Articles similaires 

Les 12 habiletés mentales du sportif de haut-niveau

Vous vous demandez qu’est-ce qu’un sportif qui a du mental ? Comment faire pour avoir ce mental ? Où en est votre mental ? Vous souhaiteriez tester votre niveau pour savoir si vous êtes un sportif fort mentalement ? Peut-être que vous aimeriez travailler ce mental...

Comment renforcer son mental en sport ?

Vous faites du sport et vous souhaitez renforcer votre mental dans le but d’améliorer vos performances ? 🧠 C’est une démarche tout à fait louable ! Mais je suis prêt à parier que comme grand nombre de sportifs vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre....

Utiliser l’autohypnose et l’hypnose dans le sport

Un soir de l’année 1973 l’hypnose s’est révélée au monde du sport 💥 Le boxeur Ken Norton allait affronter le colosse Muhammad Ali.  Ali écrasait tout sur son passage, il était impressionnant, sûr de lui et ses adversaires avaient souvent peur de l’affronter. Ken...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez l'article, c'est gratuit 🙂

Et cela m'aiderait beaucoup