Mental du coureur: Comment se surpasser en course à pied ?

mental coureur

Publié le 21 février 2021

Le mental du coureur c’est comme le carburant dans une voiture. On a beau avoir la carcasse, sans lui, on n’avance pas 

Que vous soyez un coureur du dimanche, un coureur régulier ou même un marathonien voir un traileur. Vous savez l’importance qu’a le mental dans la course à pied 🏃‍♂️

Ce qui fait la différence entre le coureur qui s’arrête au moindre point de côté ou dès l’apparition de fourmilles dans les jambes et le coureur qui continue face à l’adversité, c’est le mental.

C’est aussi le mental et plus particulièrement la motivation qui fera que certains resteront au lit le dimanche matin lorsqu’il pleut. Alors que d’autres braveront la pluie, et troqueront la chaleur de leur lit contre le froid glacial de l’extérieur 🧠

Comme tout le monde, certaines fois c’est plus facile de se lever que d’autres. Certaines fois on cède à cette petite voix dans notre tête qui nous dit de ne courir que 10 kilomètres au lieu de 15. Ou encore de se mettre à marcher par ce que cette douleur aux genoux se fait vraiment trop ressentir.

C’est justement en développant un mental de coureur en acier que vous parviendrez à vous lever plus facilement du lit. Mais aussi à supporter cette douleur aux genoux ou encore à faire taire cette petite voix qui vous dit de vous arrêter ou de ralentir.

    Le discours interne c’est notre petite voix que nous avons en nous. Oui c’est cette petite voix qui vous demande de vous arrêter au bout du 5ème kilomètre ou lorsque vous avez mal à la cheville.

    Evidemment c’est également elle qui vous encourage et vous motive à vous surpasser, à courir plus vite et plus longtemps. Le but, c’est de parvenir à contrôler son discours interne pour que la petite voix soit un booster au lieu d’être un boulet que vous vous trainez 💊

    En lisant ces lignes, vous pensez peut-être à qu’on appelle la loi de l’attraction. La loi selon laquelle en vous répétant tous les jours « je vais devenir riche » (par exemple), vous deviendrez riche.

    Ce que je pense à propos de cette loi, c’est qu’elle est vraie.

    Oui vous avez bien lu. Toutefois, j’aimerais émettre de grosses nuances. Ce n’est pas un phénomène magique qui va « attirer » la richesse à vous. En faisant cet exercice tout les jours et sérieusement il y a de fortes chances que vous devenez obnubilé par le fait de devenir riche. Ainsi vous allez mettre massivement en place des actions pour atteindre votre objectif (ici devenir riche). La probabilité que cela se produise augmente donc 📈

    J’ai d’ailleurs co-écrit un livre avec 2 amis à ce sujet. Dans ce petit livre qui est un guide pratique très simple à lire nous expliquons de manière plus scientifique cette loi de l’attraction. Le but de ce livre est de vous faire comprendre simplement les mécanismes puis de vous faire passer à l’action.

    Maitriser sa petite voix, son discours interne, c’est bien l’une des armes qu’on peut utiliser pour développer un mental d’acier en tant que coureur.

    Accepter la douleur pour avoir un mental de coureur… et de tueur

    La méditation de pleine conscience possède de nombreuses vertus, surtout pour les sportifs. En voici une directement applicable au monde de la course à pied, la capacité à accepter. Si vous avez déjà médité avec une vidéo Youtube ou même un guide vous avez surement déjà entendu « accueillez vos pensées sans les juger ». C’est sur cette capacité d’acceptation et de non jugement que nous allons nous concentrer.

    Elle ne s’acquière qu’avec une certaine expérience en méditation de pleine conscience. Mais c’est ce qui permet aux méditants de ne pas ressentir la douleur. Ou plutôt ils ressentent le stimulus (ex : cheville qui brule). Mais ils ne jugent pas ce stimulus. Ils n’interprètent pas la brulure comme quelque chose de négatif, ils sont simplement conscients qu’il y a une brûlure. Ainsi, ils ne vont pas ou peu ressentir la douleur ou la sensation désagréable qui y est lié.

    La méditation de pleine conscience vous aidera également à rester dans l’instant présent. A quoi cela peut-il bien servir à un coureur ?

    Cela permettra à tous les running addict de se concentrer sur leur course à l’instant T plutôt que de s’imaginer tout le chemin qu’il leur reste à parcourir.

    C’est page par page que s’écrit un livre et c’est pas par pas que se court un marathon.

    La méditation (de pleine conscience je précise) a un double effet positif pour développer votre mental de coureur (acceptation + instant présent). Ce sont ces petits détails qui vous le verrez, vous permettront d’améliorer vos performances.

    Ne vous découragez pas dans votre pratique de la méditation. N’ayez aucune attente sur la durée de vos méditations. Essayez simplement de méditer le plus souvent possible, chaque jour étant l’idéal.

    Faites les méditations qui vous plaisent le plus de manière à prendre du plaisir dans cette pratique. Je vous recommande de commencer avec les méditations guidées qui sont nombreuses sur YouTube.

    Une imagerie mentale pour les coureurs ?

    Voici une autre technique qui va modifier votre état de conscience. L’imagerie mentale, vous le savez peut-être, c’est le fait de s’imaginer mentalement quelque chose (une action, un geste particulier, peu importe).

    Comme je l’ai exposé en introduction, il arrive souvent aux coureurs de ressentir une douleur à une articulation (coude, genou, cheville) durant leur course. Vous savez comment cette sensation est désagréable. Peut-être même que vous vous êtes déjà arrêter à cause de l’une de ces douleurs.

    Si vous souhaitez tenir plus longtemps (peut-être jusqu’à ce qu’elle passe). Alors j’ai une petite imagerie mentale à vous proposer.

    Cette imagerie se pratique en plein durant la course et vous pouvez tout à fait garder vos yeux ouverts. Il va vous falloir imaginer que de l’huile vienne pénétrer dans votre articulation douloureuse de manière à la graisser.

    Faites cet effort d’imagerie, il est possible que votre douleur passe 😉

    Choisir où centrer son attention

    J’ai évoqué précédemment l’acceptation de la douleur ou de la gêne sans la juger. Cependant pour parvenir à faire cela il faut avoir un certain niveau en méditation de pleine conscience. En attendant vous pouvez opter pour la stratégie du contrôle attentionnel. La méditation vous aidera d’ailleurs également à contrôler votre attention, vous pouvez en faire sans modération!

    C’est assez simple, si vous avez mal à la cheville par exemple, concentrez votre attention sur votre respiration par exemple. Ainsi, vous serez à la fois dans le moment présent et vous ne ressentirez plus, ou moins, votre douleur à la cheville.

    Attention tout de même je dois vous mettre en garde par rapport à toutes ces méthodes permettant « d’oublier la douleur ». La douleur est un signe physique que votre corps vous envoie. Ce signe ce n’est pas juste une douleur désagréable à supprimer 

    C’est un message qui vous alerte que quelque chose est anormal dans votre corps (ex : un de vos tendons est enflammé). Je ne recommande pas forcément de prendre ces signaux à la légère. Notre corps est une entité conçue pour survivre, cette douleur est un mécanisme de défense que vous envoie votre corps pour vous inciter à arrêter cette action causant l’inflammation du muscle.

    Si malgré cela vous décidez de ne pas écouter ce signal et de continuer à courir, faites-le en ayant conscience que vous encourrez un risque de blessure.

    Vos différentes motivations

    Vous avez commencé la course à pied et c’est très bien ! Maintenant si vous voulez tenir sur la durée, il va falloir que votre motivation soit solide 🏃‍♂️

    Sinon il est probable que vous finirez comme ces sportifs du premier Janvier, ceux qui courent, mais pas sous la pluie ni quand il fait froid. Ou encore, il possible qu’après la première blessure vous ne repreniez jamais.

    La motivation est un point essentiel du mental du coureur. Savez-vous seulement pourquoi vous courez ?

    Allez-y posez-vous la question, mais posez-vous là vraiment.

    Exemple de Clémence : Je cours pour maigrir et avoir une plus belle silhouette, reprendre confiance en moi et plaire à nouveau. Mais également pour améliorer ma VMA et progresser dans mon sport. De plus, j’ai pour objectif de courir un marathon un jour dans ma vie. Si j’y parviens je serais très fière de moi et j’espère que mon grand-père sera aussi fier de moi. Et finalement, je suis convaincu que c’est bon pour ma santé, il est important pour moi de prendre soin de mon corps.

    Voici une réponse un minimum construite et réfléchie. Il ne s’agit pas simplement de répondre « je cours pour maigrir ». Effectivement, c’était la raison principale dans notre exemple mais c’est loin d’être la seule raison qui la pousse à courir.

    Essayez de lister un nombre maximum de vos motivations et des comprendre ces motivations en profondeur (pourquoi ceci me motive à courir ?) 🧠

    Si un jour vous avez un coup de mou ou que vous souhaitez abandonner la course, redemandez quelles étaient vos motivations initiales.

    Si elles ne vous correspondent plus et que vous n’en avez pas développé de nouvelles, il peut être judicieux d’arrêter, sinon vous devriez probablement continuer.

    Echoue!

    Voici le mot de la fin, échouez.

    Echouez pour apprendre.

    Echouez pour mieux vous relevez.

    N’ayez pas peur d’essayer, des nouveaux parcours, des nouvelles distances, des nouvelles vitesses, des nouvelles distances. Quitte à échouer. Peut-être que vous allez vous trouver mauvais en endurance mais que vous allez découvrir qu’en rapidité vous êtes difficilement prenable ⚡️

    Alors testez, échouez puis relevez-vous.

    C’est la méthode que je vous recommande pour trouver ce qui va vous plaire vraiment dans la course à pied.

    Peut-être que votre truc c’est les petites distances, le semi-marathon, le marathon, pourquoi pas le trail, la course de vitesse ou même le saut de haies.

    Echouer n’est pas le signe d’une faiblesse, surtout en course à pied. C’est le signe de ceux qui cherchent toujours à se surpasser et à repousser leurs limites.

    Si vous souhaitez progresser en course à pied vous savez que cette progression, peut passer par le mental 

    🎁Je vous offre un audio de préparation mentale pour développer votre mental de coureur 🎁

    Ecoutez le avant votre footing, et même mieux avant votre course si vous en faites.

    Il vous donnera probablement la force nécessaire à aller chercher des objectifs toujours plus élevés.

    Et il est totalement complémentaire avec les conseils prodigués dans cet article (méditation de pleine conscience, définition de vos motivations…)

    Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager 😃

    Bon entrainement mental.

    Rédigé par Marc - SportMental

    Je suis étudiant en master de psychologie et basketteur. Avec ce site, j'aide les sportifs qui veulent progresser à développer leurs habiletés mentales. Actuellement, je dois sûrement être en train d'écrire un article, de méditer ou de jouer au basket.

    Articles similaires 

    Comment entrainer sa concentration en sport ?

    Comment entrainer sa concentration en sport ?

    Il vous arrive d’être dans la lune à l’entrainement ? Et pire, parfois en compétition. Effectivement c’est un problème, la concentration en sport est un facteur essentiel à la réussite🌖 C’est logique, sans concentration vous n’êtes que l’ombre de vous-même. Vous...

    4 Astuces pour travailler son mental et devenir performant

    4 Astuces pour travailler son mental et devenir performant

    Rudy reçoit la passe de la part d’un de ses coéquipiers. Et comme d’habitude lorsqu’il a le ballon, il panique il ne sait pas quoi faire. Il a peur que les autres le jugent s’il fait quelque chose de mal 😔 A vrai dire il a peu d’estime de lui, il se demande s’il ne...

    Programme d’entrainement mental du sportif en 10 min

    Dans cet article nous allons voir la méthode d’entrainement mental « 10 minutes pour être fort mentalement » du psychologue du sport Américain Jason Selk. Ce soir vous avez match à 18h ⏰ Pourtant vous ne vous sentez pas prêt. La tâche vous parait difficile, il y a...

    2 Commentaires

    1. Frascarelli lydia

      Wow. Je te découvre dans cey article pour la première fois ce soir. J’adore et hâte den lire plus!

      Réponse

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Pin It on Pinterest

    Share This

    Partagez l'article, c'est gratuit 🙂

    Et cela m'aiderait beaucoup