[Analyse Psychologique] Pourquoi Mbappé a-t-il raté son pénalty ?

Publié le 2 juillet 2021

Je suis encore sous le choc.

La France est éliminée de l’euro de foot 2020.

Force est de constater que l’on s’est sûrement vu trop beau.

Mais bon ce n’est pas tout à fait le sujet du jour.

Pour ceux qui n’auraient pas vu le match ni cette dernière action, voici en vidéo ce dont nous parlons.

J’imagine la solitude qu’a dû ressentir Mbappé après avoir manqué ce penalty… Mais je me demande aussi ce à quoi il a bien pu penser durant les longues secondes où il a marche du milieu de terrain jusqu’au point de pénalty.

🔔 Pour commencer cette analyse, je tiens à dire que je ne connais pas Mbappé personellement. 🔔

Je ne lui ai pas parlé pour savoir ce qu’il s’est passé dans sa tête avant de tirer ce pénalty.

A quoi pensait-il ? Je me le demande bien, mais je vais faire de la pure spéculation dans cet article.

J’ai simplement pu observer qu’il a pris une profonde respiration avant de tirer. C’est une bonne chose. Cela permet de se concentrer sur son souffle de revenir dans l’instant présent et de détendre ses muscles. D’ailleurs, je vous avais déjà conseillé d’inclure un moment de prise de conscience de votre respiration dans vos routines.

Mais bon, qu’on soit clair, dans une telle situation, je ne pense pas qu’une simple respiration permette à Mbappé d’être pleinement dans l’instant présent. A ce moment-là, la pression est telle!

Il sait très bien que, tout le peuple français est derrière sa télévision, ses coéquipiers, son entraîneur, tout le public du stade, bref tout le monde compte sur lui. Il sait que s’il loupe son pénalty l’équipe de France rentre à la maison après un Euro, qu’on se le dise, pitoyable par rapport au niveau des joueurs de cette équipe.

Sur le papier l’équipe de France avait sûrement le meilleur effectif de l’Euro. Mais nous savons bien vous et moi qu’entre la théorie et la pratique (surtout dans le sport) il y a tout un monde! Alors, dans ces conditions, difficile de ne pas penser « il ne faut pas que je loupe ». Mais peut être que vous vous demandez pourquoi est-il négatif de se dire « il ne faut pas que je loupe ».  C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Comment tirer un pénalty à son plein potentiel ?

Attention, l’explication qui va suivre ne s’applique qu’aux tâches fermées (pas aux tâches ouvertes). Une tâche fermée est une action dans le sport qui se passe dans un monde fermé, il n’y a souvent qu’un seul geste à faire et non une myriade de possibilité. Dans le foot tirer un pénalty est une tâche fermée, à l’inverse, jouer un match (ce qui implique de nombreux choix différents : passer à gauche, à droite, tirer, dribbler…) est une tâche ouverte.

Lorsqu’on apprend la réalisation d’un geste (ex : tirer un pénalty), c’est une très bonne chose de réfléchir à la manière dont nous devons le tirer, comment placer son pied, à quelle force frapper etc… C’est ce questionnement qui va au fur et à mesure permettre la progression.

L’entrainement est là pour ça, perfectionner son geste. Lors de la compétition il faut parvenir à exprimer son geste, le refaire du mieux qu’on peut.

Et pour parvenir à effectuer ce geste comme on l’a appris il faut simplement répéter les automatismes travaillés à l’entrainement.

Malheureusement ces automatismes gagnés après des heures et des heures d’entrainement et de répétition du mouvement peuvent être réduit en fumée par 2 choses : si le sportif pense à la manière d’exécuter le mouvement ou si le sportif pense à la conséquence du mouvement (ici, faire perdre son équipe et être éliminé du tournoi).

Je vous l’accorde dans cette situation précise c’est très difficile pour Kylian Mbappé.

Pour tirer un pénalty à votre plein potentiel vous devez simplement être dans l’instant présent et tirer comme vous savez le faire, contentez-vous d’utiliser les automatismes acquis à l’entrainement.

Pour appuyer mon explication, voyons voir ce qu’en disent les neurosciences.

Ce qu’en disent les neurosciences

Lorsqu’on réfléchit au geste que nous allons effectuer ou à ses conséquences, le lobe préfrontal s’active(partie de gauche du lobe frontal, celle la plus proche du front), le lobe temporal s’active également. L’activité de ces 2 zones a pour conséquence de réduire celle du cortex moteur qui contrôle les mouvements du corps, cela réduit donc la précision du tir.

En clair, si Mbappé à réfléchit aux conséquences de son tir ô combien important ou à la manière de bien tirer ce pénalty, cette réflexion lui a fait perdre en précision.

Ce qui a pu se passer dans la tête de Mbappé

Vous l’avez vu dans la vidéo du pénalty présente en haut de l’article, Mbappé marche du milieu de terrain jusqu’au point de pénalty. A ce moment il sait très bien qu’il n’a pas le droit à l’erreur s’il veut que l’équipe de France reste dans la partie.

Je ne sais pas si Mbappé fait de la méditation (j’espère un peu quand même). Toutefois, à cet instant même en étant un être très mindful (être dans l’instant présent) est très difficile. Vous pensez être capable de tirer ce pénalty sans penser aux conséquences de ce tir ? Je médite tous les jours, pour autant cela me semble quasi-impossible.

Mais le plus important en soit ce ne sont pas ses pensées lors de cette marche vers le point de pénalty. Ce sont ses pensées au moment de prendre son élan, de s’avancer et de tirer. Seul lui sait ce qui était dans sa tête à ce moment précis. Peut-être que sa routine d’avant tir lui a permis de se mettre dans une bulle et de ne penser à rien, d’effectuer son geste automatiquement. Mais je n’en suis vraiment pas sûr.

Ce qui est sûr c’est que s’il a pensé à son geste (comment bien tirer un pénalty) ou que s’il a pensé aux conséquences de ce tir sur la partie, alors cela a eu un effet délétère. Si au contraire il était dans l’instant présent, qu’il s’est contenté de tirer ce pénalty comme n’importe quel autre et comme il sait le faire, alors il a tiré à son plein potentiel.

Je ne suis pas un expert du football. Pourtant, j’ai l’impression que Mbappé aurait pu mieux tirer ce pénalty. Evidemment, je pense aussi qu’il aurait pu faire bien pire. Et pour sûr, on ne peut pas cracher sur le gardien suisse Yann Sommer.

J’ajouterais également que Mbappé n’a globalement pas fait un bon Euro, il n’était probablement pas en grande confiance au moment de tirer ce pénalty, c’est certain que cela n’a pas aidé. Je ne sais pas si c’est Didier Deschamps qui a designer Mbappé comme 5ème (et dernier donc) tireur, ou si c’est Mbappé lui-même qui a voulu prendre cette responsabilité. Quoi qu’il en soit, je pense que ce n’était pas un bon choix tactique.

Si vous avez apprécié mon article et que vous voulez recevoir chaque semaine des conseils et astuces en préparation mentale et psychologie du sport vous pouvez vous pouvez rejoindre plus de 1800 personnes qui reçoivent chaque semaine un conseil de ma part dans leur boite mail.

🎁 Pour cela, rentrez votre adresse mail à ce lien 🎁

Vous recevrez également un audio de préparation mentale à écouter avant chacune de vos compétitions.

Si cet article vous a plu, partagez-le.

Et bon entrainement mental.

Rédigé par Marc - SportMental

J'aide les sportifs qui veulent progresser à bâtir un mental d'acier par le développement de leurs habiletés mentales. Actuellement, je dois sûrement être en train d'écrire un article, de méditer ou de perfectionner mon basket.

Articles similaires 

La préparation mentale en sport collectif

La préparation mentale en sport collectif est foncièrement la même qu’en sport individuel à quelques adaptations près. Par exemple, en sport collectif, la peur du jugement négatif de vos coéquipiers peut vous faire stresser (ce qui n’est pas possible en sport...

Comment gérer le stress pendant le sport ?

Comment gérer le stress pendant le sport ?

Le stress pendant le sport, la compétition, c’est ce qu’on appelle l’anxiété de performance… L’anxiété de performance survient lorsque vous estimez que vous vous devez d’être performant (c’est une obligation dans votre tête). Mais que pour autant vous ne vous sentez...

Comment le stress influe sur la performance sportive ?

Vous vous en souvenez de ce match. Vous vous en souvenez très bien et peut-être même trop bien. Celui où votre niveau de stress trop élevé a réduit à néant votre performance sportive 📉 Pourtant, vous vous étiez entrainé dur pour cette compétition, d’ailleurs vous êtes...

2 Commentaires

  1. Alx

    Bon article

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez l'article, c'est gratuit 🙂

Et cela m'aiderait beaucoup