C’est quoi la psychologie du sport et comment l’utiliser pour devenir un champion ? [3 astuces]

psychologie du sport

Publié le 17 septembre 2020

La psychologie du sport est une discipline qui utilise tous les savoirs issus de la psychologie qui sont applicables au domaine du sport. Ainsi elle englobe tout autant des savoirs issus de la psychologie sociale, de la psychologie cognitive, de la psychologie clinique que de la neuropsychologie.

Aujourd’hui peut-être que vous aimeriez avoir plus confiance en vous en match, que vous stressez avant vos compétitions ou encore que vous voudriez avoir plus de motivation 💪

Pour tout cela la psychologie du sport a largement fait ses preuves.

Si vous vous intéressez à la psychologie du sport seulement pour devenir un champion, vous pouvez directement consulter la seconde partie de l’article.

Si vous préférez d’abord en apprendre plus sur la psychologie du sport, alors lisez la première partie.

La psychologie du sport est utile dans de nombreuses problématiques que rencontreront beaucoup de sportifs durant leur de leur carrière :

  • Gestion du stress
  • Gestion des émotions
  • Concentration
  • Développer une motivation saine et durable
  • Trouver le juste niveau de confiance en soi (oui trop de confiance est négatif)
  • Se fixer les bons objectifs
  • Amélioration de la communication
  • Développement du leadership
  • Récupération après une blessure

Plus rarement le psychologue du sport pourra aider le sportif sur d’autres problématiques plus rares, touchant surtout les sportifs de (très) haut-niveau :

  • Gérer la pression médiatique, son image
  • Apprendre à gérer de grosses sommes d’argent (sans pour autant être un conseiller financier bien-sûr)
  • Aider à la reconversion en fin de carrière

Il est également possible d’intervenir sur une équipe entière pour améliorer la cohésion d’équipe, la communication au sein de l’équipe ou travailler sur le style de leadership des leaders.

Parfois vous entendrez que le sport c’est 90% de mental et 10% de physique, d’autres vous diront que c’est 50/50.

Soyons réaliste, l’impact du mental sur le jeu est difficilement chiffrable, mais quoi qu’il en soit cette part est clairement non-négligeable.

La psychologie du sport et la préparation mentale sont en plein développement, comme le dit Olivier Krumbholtz :

« Je suis convaincu que le 21ème siècle dans le sport sera mental, car on touche tôt ou tard aux limites du corps et de la préparation physique. Il faut qu’on soit tous convaincus que le mental est important et perfectible. » Olivier Krumbholz, sélectionneur de l’équipe de handball féminine

C’est pourquoi Olivier Krumbholz a fait appel en 2016 à un coach mental pour son équipe . Ce travail sur le mental a surement joué sur leur titre de championnes du monde 2017 et championnes d’Europe 2018 🏆

Je pense que les sportifs sont conscients de l’importance de l’aspect mental sur la performance sportive.

Mais peu passent à l’action, pourtant vous n’êtes pas obligé d’aller voir un préparateur mental pour travailler votre mental.

Méditer, écouter des audios de préparation mentale ou faire des exercices de préparation mentale est un premier pas.

D’ailleurs si vous lisez ce blog, vous avez un temps d’avance sur de nombreux sportifs, profitez-en pour appliquer les conseils que je donne à la fin de l’article.

“L’aspect physique du sport ne peut pas vous mener au-delà de certaines limites. L’aspect mental doit prendre le relais, surtout lorsqu’il s’agit d’être le meilleur parmi les meilleurs. Aux Jeux olympiques, tout le monde est talentueux. Tout le monde s’entraîne dur. Tout le monde travaille. Ce qui fait la différence entre un médaillé d’or et un médaillé d’argent, c’est simplement l’aspect mental.” Shannon Miller, gymnaste

Comment devenir Psychologue du sport ou préparateur mental ?

Le psychologue du sport aura souvent une approche d’amélioration du bien-être et de la connaissance de soi de son patient (aider à l’introspection), et c’est ce qui permettra l’amélioration de ses performances sportives.

Le psychologue du sport a presque toujours la double casquette psychologue du sport et préparateur mental. Il pourra alors également utiliser des techniques de préparation mentale (visualisation, respiration, hypnose, PNL…).

Cependant l’inverse n’est pas vrai, il est beaucoup plus rare de trouver un préparateur mental qui soit également psychologue du sport. Pour simplifier, il y a beaucoup plus de préparateurs mentaux que de psychologue du sport et la majorité des psychologues du sport sont également préparateurs mentaux.

Comment devenir psychologue du sport ? Quelle formation ?

 Pour devenir psychologue du sport, vous devez obtenir le titre de psychologue, pour cela il faut valider un BAC +5 en psychologie et effectuer au minimum 500 heures de stage au cours de votre Master.

Actuellement il existe seulement 2 masters de Psychologie en France qui sont orientés vers un public de sportif :

Un à Montpellier qui est d’orientation psychanalytique et phénoménologique. Ce master est un master de psychologie clinique, par exemple au programme il n’y a pas d’apprentissage de techniques de préparation mentale 📙

Un Master 2 à Dijon qui est d’orientation plus intégrative et très axé sur la pratique 🧘

Cela dit pour les personnes voulant se reconvertir professionnellement dans la psychologie du sport, c’est possible même sans master de Psychologie ou de STAPS.

Il est possible, au vu de votre parcours et de vos expériences que vous répondiez à ces critères, auquel cas vous pouvez postulé auprès de la société française de psychologie du sport pour obtenir une accréditation « d’intervenant spécialiste en psychologie du sport ».

Comment devenir préparateur mental ? Quelle formation

Pour être préparateur mental, à l’inverse de psychologue du sport, il n’y a aucun titre protégé. Concrètement, n’importe qui du jour au lendemain peut se dire préparateur mental.

Cela dit, souvent les clubs ou clients avec lesquels un préparateur mental est amené à travailler aiment savoir quel est le parcours que vous avez suivi pour en arriver à exercer cette profession.

Ainsi, ils peuvent décider de ne pas s’engager avec vous s’ils jugent que votre bagage n’est pas assez étoffé.

Le métier n’est donc protégé par aucune règlementation, cela dit il est vivement conseillé de suivre une formation en préparation mentale si vous souhaitez exercer ce métier.

Et ça tombe bien car il existe de nombreuses formations en préparation mentale ! En voici quelques-unes que je recommande:

Les parcours universitaires

Il existe également un parcours universitaire pour devenir préparateur mental, vous pouvez faire soit un master, soit un DU (en 1 an)

Voici les masters que je recommande (Respectivement BAC +4 et Bac +3 en Psycho ou STAPS requis) :

Le master Psychologie du sport et de la performance de Dijon  –> Confère le titre de psychologue

Le master STAPS PsyCoach de Montpellier

Concernant les DU j’ai entendu autant de bien concernant celui de Lille que de celui de Clermont-Ferrand.

3 Astuces pour devenir un tueur sur les terrains

Ca y est, on arrive sur la partie croustillante de l’article : Qu’est-ce que vous pouvez faire là maintenant tout de suite pour travailler votre mental ? 🧠

(La 3 ème astuce est la meilleure et en plus je vous offre un cadeau pour la mettre en pratique)

Votre profil de sportif

Peu de sportif prennent le temps de savoir qui est vraiment le sportif qu’ils sont… et c’est bien dommage.

Je suis convaincu que le simple fait de prendre le temps de faire un peu de profiling  (ou d’introspection pour utiliser un terme moins glamour), pour savoir qui est le sportif que vous êtes, vous serait vraiment bénéfique.

Beaucoup savent quel est leur point fort ou leur point faible, mais au final ils ne l’ont pas vraiment conscientisé.

Résultat : Ils n’essaient pas vraiment de jouer sur leur point fort, et tentent même parfois de jouer sur leur point faible.

Je vous invite simplement à répondre à ces questions, mais prenez le temps de vraiment le faire :

Quels sont mes points forts ? Comment puis-je faire pour jouer au maximum dessus ?

………………………………………………………………………………………………………………………………….

Quels sont mes points faibles ? Comment puis-je faire pour jouer au minimum dessus ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………….

Si vous faites un sport collectif : Qu’est-ce que vous pouvez apporter à votre équipe ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………

Y a-t-il des différences entre la personne que vous êtes dans la vie de tous les jours et celle que vous êtes sur le terrain ? Lesquelles ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………….

Utiliser la magie blanche plutôt que la magie noire

Avez-vous déjà entendu parler du discours interne ?

Ce sont toutes les pensées que vous avez envers vous-même, c’est la manière qu’on a de se parler à soi.  💭

Ce discours a un réel pouvoir magique, mais attention il peut être utilisé à bon ou à mauvais escient.

Le discours interne peut être positif ou négatif.

De la magie blanche à la magie noire il n’y a qu’un pas.

Lucas est un tennisman et il vient de remporter le premier set de son match, il se dit « Yes je joue super bien aujourd’hui »

Au début du set suivant il enchaine les doubles fautes au service…

Là il commence à se dire « Je suis vraiment un bon à rien ! »

Son adversaire gagnera finalement ce second set, Lucas doute de lui, il se dit : « C’est vraiment pas possible, j’ai jamais été aussi nul, c’est sûr je vais perdre »

Lucas, pris dans une spirale négative, ne cesse d’être de plus en plus critique envers lui-même et perdra finalement ce match qu’il avait si bien entamé.

Si vous ne voulez pas finir comme Lucas, la première étape est de se rendre compte du discours que vous avez envers vous-même. Etes-vous plutôt côté magie blanche ou magie noire ?

Lorsque vous vous rendez compte que vous utilisez la magie noire, arrêtez-vous et prenez une grande inspiration.

Là dites-vous une petite phrase pour vous redonner confiance, votre petit mantra. Par exemple : « Je vais le faire »

Faites l’effort de vous répéter cette phrase même si vous n’y croyez pas en vous la répétant.

Vous aurez chassé la magie noire, et vous aurez peut-être utilisé la magie blanche 🎉

Visualiser pour performer

La visualisation (ou imagerie mentale) est un outil très intéressant pour les sportifs. Cela consiste à s’imaginer mentalement en train de faire une action.

On peut adapter la visualisation au but désiré :

  • Si on veut prendre confiance en nous on va revivre en imagerie mentale toutes nos meilleures actions/ nos meilleurs moments sportifs.

De cette manière on prendra conscience de ce dont on est capable de faire, on sera fier de nous, ce qui génèrera le sentiment de confiance en soi.

  • On peut s’imaginer un mouvement que l’on est en train d’apprendre ou de perfectionner. Il est préférable de visionner ce mouvement au ralentit pour bien le décomposer. Ainsi cela permet de faciliter l’apprentissage

Si vous souhaitez vous préparer mentalement avant vos matchs, j’ai créé pour vous un audio de visualisation spécial préparation mentale d’avant-match 👁‍🗨

Il est parfois difficile de visualiser seul dans son coin, avec un audio comme support cela devient plus facile. Vous n’avez qu’à suivre les instructions.

J’ai construit cet audio pour que vous preniez confiance en vous et que vous arriviez confiant à votre compétition 🥇

Vous n’avez qu’à me laisser votre adresse mail sur cette page pour que je vous l’envoie immédiatement et gratuitement.

Si cet article sur la psychologie du sport vous a plu, n’hésitez pas à le partager 😄

Rédigé par Marc - SportMental

J'aide les sportifs qui veulent progresser à bâtir un mental d'acier par le développement de leurs habiletés mentales. Actuellement, je dois sûrement être en train d'écrire un article, de méditer ou de perfectionner mon basket.

Articles similaires 

4 exercices de concentration méconnus

Un exercice de concentration répété fréquemment améliorera largement votre capacité de concentration. Dans cet article je vous en présente 4. Parfois, il vous arrive de vouloir vous concentrer sur une chose. Et d’un coup : « Si j’allais voir mon Instagram ou mon...

Comment améliorer sa force mentale en sport ?

La force mentale est l’arme des grands sportifs. Teddy Riner, Kobe Bryant, Novak Djokovic, tous ont cette force mentale. Ils ont cette capacité de résilience, cette capacité à se relever après l’échec. Mais peut-on vraiment dire que ce n’est que ça la force mentale ?...

Comment se déroule la préparation mentale chez le jeune sportif ?

Vous êtes parent de sportif et vous vous demandez si vous devriez vous tourner vers un préparateur mental pour qu’il travaille avec votre enfant ? Votre enfant vise le haut-niveau, et rêve de faire une carrière professionnelle ? En tant que parent vous souhaitez...

2 Commentaires

  1. Njikeu Cédric Merlin

    Intéressé j’aimerais en savoir plus. Merci

    Réponse
    • Marc - SportMental

      Merci de ton commentaire Cédric! Si tu es intéressé pour obtenir l’audio de visualisation il te suffit de laisser ton adresse mail sur le lien à la fin de l’article.
      Si tu es intéressé par la psychologie du sport, alors tu devrais adorer la majorité des articles du blog 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez l'article, c'est gratuit 🙂

Et cela m'aiderait beaucoup